jeudi 21 février 2013

Julien le Bourcier, mort loin de chez lui.

Pays/territoire : Saint-Antoine-du-Rocher, France

Il est de tradition chez les le Bourcier d'être tailleur d'habits et de s'appeler Julien. Julien le Bourcier ne fait pas exception. Celui dont nous allons parler est d'ailleurs le premier à exercer ce métier puisque son père (Julien) est sabotier.

(source : Armorial Général de France - Volume 34 - Tours 2ème partie - p. 1156)
Je savais donc que ce Julien, tailleur d'habits, était décédé à Saint-Antoine-du-Rocher, dans l'Indre-et-Loire, alors qu'il avait vécu toute sa vie à Marigné-Laillé, dans la Sarthe. C'était du moins ce qui était indiqué sur l'acte de mariage de son fils, Julien, tailleur d'habits, lui aussi. Vous suivez encore ?

J'ai donc demandé l'acte à l'association Le Fil d'Ariane. Je viens de le recevoir aujourd'hui, et il est pour le moins surprenant.

(source : Archives Départementales de l'Indre-et-Loire)
"Aujourd'huy neuf frimaire an treize, Par devant nous Maire de cette Commune officier public de l'état Civil, S'est presenté Monsieur Cezar Barré, juge de paix de ce canton de Neuillé-Pont pierre, qui nous a declaré que le jour d'hier, il a dans cette Commune, Auprès Du lieu de la Maillotiere, Constaté l'état d'un cadavre trouvé mort, et à luy inconnu, suivant l'extrait du procès Verbal qu'il en a dressé ; et dont l'original a été remis au Magistrat De Sureté Du tribunal du premier arrondissement de ce departement, et qu'il nous a representé, pour demeurer cy joint, et lequel Cadavre Suivant les renseignements qu'il a trouvé Sur luy, il croit être celuy du nommé julien le Boursier pere, De la Commune de Marigné, canton D'écomoy, Departement de la Sarthe, lequel a été inhumé ce jourd'huy par le ministre du Culte de cette commune, sur l'avertissement qu'il en a donné au dit ministre ; laquelle declaration avons reçuë pour servir et valoir ce que de raison.
Barré       Le Maire de St Antoine off. Le Roux ./."
Julien le Bourcier est déjà âgé de 72 ans l'an XIII. Son petit-fils, Julien, tailleur d'habits lui aussi, sera tiré au sort quelques mois plus tard pour partir dans la Grande Armée (où il recevra la médaille de Sainte-Hélène à la suite des campagnes). Pourquoi avoir parcouru une distance de neuf heures de route environ (pour l'époque) à son âge ?

A : Marigné-Laillé / B : Saint-Antoine-du-Rocher (source : Google Maps)
Etait-il parti vendre un costume ou du tissu jusque là-bas ou rendre visite à une connaissance ? Est-il mort d'une crise cardiaque, de vieillesse, de fatigue ou attaqué par un bandit de grand chemin ? La Maillotière, d'après Google Maps, est une ferme isolée au beau milieu des champs. Il serait donc mort sur le bord d'un chemin ou d'un champ, où César Barré aurait trouvé son "cadavre trouvé mort". A l'occasion, il faudra que je consulte les archives judiciaires de l'Indre-et-Loire pour avoir le procès verbal de ce décès. J'aurais sans doute plus de renseignements sur la façon dont le pauvre Julien le Bourcier fut trouvé mort, loin de chez lui.