mardi 19 février 2013

Un mariage et quatre enterrements


Comme je le dis souvent, s'il est un Saint-Graal en généalogie, c'est l'acte de mariage. Très souvent, il fait mention des parents et du lieu d'origine d'un des deux mariés lorsqu'il vient d'un autre village. Mais là où l'acte de mariage nous donne envie de maudire nos braves curés d'antan, c'est dans le cas de veuvage. En effet, lorsqu'un veuf ou une veuve se mari, il n'est fait mention que de son dernier conjoint, mais plus de ses parents, ayant probablement été émancipé de leur consentement par son précédent mariage. C'est le cas de Marguerite Robin pour qui j'ai dû remonter les trois mariages avant de retrouver ses parents dans un autre département :

(source : arbre familial sur Geneanet)
Hier, j'ai retrouvé grâce à Bigenet (une grosse banque de données malheureusement payante), l'acte de mariage de François Gaignepin avec Françoise Mazuré à Chaon (Loir-et-Cher) avec un détail intéressant sur l'acte :

(source : Archives Départementales du Loir-et-Cher - 4 E 036/9 - p. 12)
"... Je Pretre et curé de cette Paroisse soussigné ai pris le mutuel consentement de françois Gaignepin veuf en premieres noces de françoise Dagoret en secondes de Marianne Venet et en troisiemes de Magdelaine Chaillou et de françoise Mazuré veufve de françois Marchand tous deux de cette Paroisse ..."
C'est la première fois que je trouve la mention des tous les veuvages d'une personne sur le même acte. Je descends donc du quatrième mariage de François Gaignepin. Voilà qui facilitera mes recherches quand les archives du Loir-et-Cher feront figurer les registres antérieurs à 1737 sur leur site en 2013 ... Ah, on est en 2013 ? Soyons patients.