jeudi 7 mars 2013

D'étonnantes coïncidences

Pays/territoire : Lafitte-Vigordane, France

Il y a un an, avant de démarrer ma généalogie, j'ignorais absolument que mon grand-père, Berrichon, avait des ancêtres ayant vécu au Mans, ma ville natale, au XVIIIème siècle. Entre les homonymes et les dates de naissances communes avec nos ancêtres, ce qui m'a le plus surpris, c'est une sorte de prédestination géographique étonnante, pour ne pas dire effrayante.

(source : Arbre familial, via Geneanet)
On le voit bien sur cette carte, à part quelques ancêtres morts au loin (comme ce marchand drapier berrichon du XVIème siècle mort à Venise), nous venons de trois pôles géographiques en France : l'Ouest, le Centre, et le Sud-Ouest, formant une sorte de croissant dans les terres.

Lorsque j'ai commencé à remonter l'ascendance de la famille de Bastard, établie dans le Berry, le parcours m'a emmené vers Clisson, où on vécu nos ancêtres Métreau, cheminots, au XIXème siècle. Puis, vers le lieu d'origine des Bastard, qui étaient seigneurs de l'Île de Her, aujourd'hui appelée l'Île de Noirmoutiers, devant laquelle mes grands-parents possèdent une maison où nous allions chaque été étant enfants.

Les coïncidences troublantes ne s'arrêtent pas là, ce qui me pousse à continuer l'exploration des différentes branches de cette famille de Bastard. La branche de la Fitte s'est établie en Haute-Garonne, et j'ai trouvé hier l'acte de décès de Léonard Bastard, un cousin, décédé à Lafitte-Vigordane en 1693.

(source : Archives départementales de la Haute-Garonne - 2 E IM 5146 - p. 141)
"Le vint cinquiême jour du mois de Novembre mil six cens quatre vint treize est decedé Noble leonard bastard ancien capitoul de toulouse à neuf heures du soir age de quatre vint ans ou environs. Il a esté ensevelis le vint septieme dudit mois dans leglise de notre dame de querillou du lieu de lafitte present bertrand castaret & pierre fentanac veuf marault dudit la fitte qui ont dit ne scavoir signer en foi de ce me suis signé."
Coïncidence troublante, en effet, de trouver ce capitoul (adjoint au maire) de Toulouse au XVIIème siècle alors que toute une branche de mes cousins germains vit actuellement à Toulouse. Ce qui est étonnant, c'est qu'on retombe toujours dans les mêmes villes et les mêmes zones géographiques. Rien dans l'Est, le Nord, ou le Sud Est. Quelles que soient les branches, quels que soient les ancêtres, nous nous retrouvons toujours dans les mêmes villes et villages depuis des siècles.

Comme si la Providence s'amusait avec nous comme de pions, ou comme si nous étions destinés à vivre au même endroit que ceux qui nous ont précédé, sans même en avoir conscience. Et vous, avez-vous remarqué une prédestination géographique dans votre famille ?