dimanche 21 avril 2013

Jeanne Passerieux : une veuve noire ?

Pays/territoire : Saint-Paul-la-Roche, France
Le fait est plutôt rare, surtout en ces temps reculés, mais j'ai une ancêtre qui s'est mariée plus souvent qu'elle n'a eu d'enfants.

Jeanne Passerieux voit le jour le 13 octobre 1757 (le jour exact de ma naissance 229 ans plus tard) dans le bourg de Saint-Paul-la-Roche, en Dordogne. C'est la fille de Jean Passerieux, successivement journalier, laboureur, tisserand et cultivateur, et de Marguerite Cerve.

(source : Archives départementales de la Dordogne - 5MI13001_003 - p. 41)
Parmi les nombreux Passerieux dont je descends en Dordogne, c'est la seule dont je connaisse à ce jour les parents.

Jeanne a 27 ans lors de son premier mariage, à Saint-Pierre-de-Frugie (le village voisin) avec Jean Champagne, le 20 juin 1785. Jean Champagne est tisserand et veuf de Peyronne Eymery. Il décède le 29 janvier 1792, laissant Jeanne seule et enceinte d'un petit Pierre, né en avril de la même année et décédé 11 jours plus tard.

Deux mois plus tard, ne pouvant rester seule pour subvenir à ses besoins, Jeanne épouse Léonard Chapelle, mon ancêtre, peigneur de chanvre originaire de Saint-Priest-les-Fougères, fils de Jean Chapelle et d'Agathe Ravaud. Le sort décide de continuer à accabler la pauvre Jeanne puisque Léonard décède en le 9 mars 1793 et qu'elle accouche de leur fille, Agathe, le 9 août de la même année (comme quoi, parfois, notre existence ne tient qu'à un fil, puisque nous descendons de cette Agathe Chapelle).

(source : Archives départementales de la Dordogne - 5MI13101_003 - p. 9)
Jeanne se retrouve donc à 30 ans veuve pour la deuxième fois et cette fois-ci avec une petite fille qu'elle doit élever. Le 13 ventôse an II (le calendrier républicain a fait son apparition depuis lors, mais on peut se douter que Jeanne a d'autres préoccupations que la Révolution à l'heure actuelle), elle épouse Pierre Belair, cultivateur, journalier et maçon, originaire de Bussière-Galant en Haute-Vienne. Pierre est le fils de Charles Belair et de Léonarde Blanchier. Il est surtout veuf de Michelle Lamargot et est âgé de 55 ans.

Jeanne Passerieux est-elle une veuve noire ? Le 18 frimaire an VI nait Jeanne Belair, cette fois-ci du vivant de son père qui décède peu de temps après le 21 vendémiaire an VIII.

Jeanne va passer quelques années à élever seule Agathe et Jeanne, sûrement avec l'aide de ses ex-belles-familles. Le 9 frimaire an XII, elle épouse Jean Fontroubade, dit La Plaine, cultivateur originaire également de Bussière-Galant en Haute-Vienne. Il est également veuf et âgé de 57 ans.

Il me semble qu'elle part vivre avec lui en Haute-Vienne et en l'attente de la mise en ligne des archives, je n'en saurais pas plus. Son mari (âgé pour l'époque) est-il mort lui aussi ? S'est elle remariée à nouveau ? Etonnante histoire qu'une femme qui accouche d'enfants de ses deux premiers maris après leur décès et dont les deux suivants étaient âgés. Subissait-elle le coup du sort où a-t-elle tué ses maris telle une veuve noire ? Nous ne le saurons jamais ...