mardi 14 mai 2013

Jean Michel Villardery : "Citoyens, la patrie est en danger"


Les découvertes semblent arriver chaque matin en ce moment. Ouvrant les registres de 1792 à Romorantin, je suis tombé sur une page noircie de notes diverses.

(source : Archives départementales du Loir-et-Cher - 4 E 194/53 - p. 1)
Je commence à regarder de plus prêt, car on trouve parfois des actes oubliés ou des indications amusantes sur ces pages de registres, et je tombe sur une note écrite par Jean Michel VILLARDERY. Les Villardery sont une famille lettrée de tissiers en draps (voir le magnifique article sur les drapiers écrit par Odile Halbert). Je descends d'une fille de la famille, Madeleine Catherine, et il s'agit ici de son frère, Jean Michel. Voici nos liens de parenté dans le cas où ce ne serait pas clair (jusqu'à mon arrière-grand-père, comme à l'accoutumée).

(source : Arbre familial, via Geneanet)
Voici ce que dit cette étonnante, précieuse et touchante note écrite sur la première page du registre, comme un avertissement à ceux qui allaient le recevoir dans la généralité :

(source : Archives départementales du Loir-et-Cher - 4 E 194/53 - p. 1)
"dit citoian aLapatrie est endengé meté vous Sur vost jaré fait part mi j michel vilardery"
Ah, le doux langage texto de la Révolution ! Voici le sens de ce texte : "Dit, citoyen, la patrie est en danger. Mettez-vous sur vos gardes. Fait par Michel Villardery." Que voulait-il dire ? Mettait-il en garde contre la Révolution ou au contraire contre un complot royaliste (le Centre de la France étant traditionnellement plus républicain), l'année même où Marie Antoinette a été exécutée ? Je pense que le mot "citoyen" le place plutôt du côté des républicains.

En tout cas, c'est très émouvant de voir ce message écrit d'une main hésitante par ce membre de notre famille qui a prit la peine d'essayer de rassembler tout son orthographe pour le faire passer. Un message qui traverse les siècles et se retrouve sur internet, jusqu'à nous !