mardi 7 mai 2013

Les lieux de vie de Julien Le Bourcier

Pays/territoire : Marigné-Laillé, France

Revenant d'un week-end dans la Sarthe, je m'étais organisé un petit planning afin de mettre un peu de couleurs aux pages en noir et blanc des registres d'autrefois. Je m'intéresse de plus en plus aux habitations où ont vécu nos ancêtres. Une fois qu'on a dégrossi les recherches et qu'on connaît les personnes, que faire pour en savoir plus à leur sujet ? Se rendre sur les lieux où ils ont vécu avec l'espoir de retrouver quelque chose du passé.

(source : photo personnelle, licence CC BY-NC-SA 3.0 FR)
J'ai donc fait une liste des lieux où mes ancêtres maternels et Sarthois (c'est-à-dire la famille Le Bourcier et leurs alliés) ont vécu et j'ai organisé une expédition dans l'espoir de découvrir des vieilles demeures.

Pour ceux qui se souviennent de Julien Le Bourcier, mort loin de chez lui près de Saint-Antoine-du-Rocher, je me suis rendu à la ferme de la Maillotière, devant laquelle on a retrouvé son corps.

La Maillotière, Saint-Antoine-du-Rocher, Indre-et-Loire
(source : photo personnelle, licence CC BY-NC-SA 3.0 FR)
Voici donc le bâtiment qu'a vu Julien Le Bourcier l'an XIII (1804) lorsqu'il est décédé. Un paysage assez plat, une forêt au loin, des champs tout autour de la ferme. C'est idiot, mais voir cette ferme en vrai rend cet ancêtre plus réel. Il n'y a pas vécu, il venait peut-être livrer des habits qu'il avait confectionnés dans une maison alentour ou au bourg de Saint-Antoine-du-Rocher lui-même. En tout cas, c'est ici qu'il décéda à l'âge (avancé pour l'époque) de 72 ans.

Ce même Julien Le Bourcier était né et avait vécu dans un lieu-dit nommé La Martinière, à Marigné-Laillé. Grâce à mon iPhone, j'ai trouvé très facilement le lieu-dit, et la ferme que j'y ai trouvé semble bien dater de la même époque. Quelques photos plus tard, j'ai pu me rendre compte du lieu concret de vie d'un aïeul tailleur d'habit au XVIIIème siècle. Une grande maison, mais avec une dizaine d'enfants et peut-être les grands parents qui vivaient là aussi, il fallait au moins ça. En voici quelques photos :

La Martinière, Marigné-Laillé, Sarthe
(source : photo personnelle, licence CC BY-NC-SA 3.0 FR)
La Martinière, Marigné-Laillé, Sarthe
(source : photo personnelle, licence CC BY-NC-SA 3.0 FR)
La Martinière, Marigné-Laillé, Sarthe
(source : photo personnelle, licence CC BY-NC-SA 3.0 FR)
J'ai également pris de nombreuses photos d'églises dans les villages où vécurent mes ancêtres. Certaines ont été rénovées au XIXème siècle, d'autres sont celles qu'ont vu les Le Bourcier, celles où ils se sont mariés, ont fait baptiser leurs enfants, etc. J'ai également de nombreux autres lieux-dits en stock, de quoi illustrer de nombreux billets de blog à l'avenir.

Si vous souhaitez-voir les églises de la plupart des lieux cités dans la première photo, elles sont sur les pages Wikipedia concernées que j'ai actualisées ce matin avec mes clichés. Et vous, avez-vous retrouvé la maison d'un ancêtre ?

8 commentaires:

  1. Très bonne idée et il n'y a rien pour s'imprégner encore plus de sa généalogie: respirer les lieux de vie de ses ancêtres.
    Je suis passé quelquefois dans les villages habités par les ancêtres.
    Quand il s'agit de lieux-dits, la localisation est encore plus facile que dans un village où on ne sait quel maison voir, sauf à vérifier le recensement, et encore.
    Tu as mis tes photos sous licence?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mets en effet toutes mes photos personnelles sous licence libre afin d'éviter toute réutilisation "sauvage". Elles sont libres de réutilisation, mais à certaines conditions. C'est la chance d'avoir des ancêtres originaires de petits villages, c'est qu'on peut parfois retrouver leur maison !

      Supprimer
  2. Voilà des recherches "vivantes" comme je les aime ! Bravo.
    Je vais aller me renseigner aussi pour les photos sous licence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il s'agit de licences libres. C'est à dire que chacun peut réutiliser mes photos, mais à certaines conditions. Ici, ils doivent citer mon nom, ne pas les utiliser à des fins commerciales et s'ils les utilisent, à faire figurer cette même licence sous la photo. C'est une garantie pour ne pas se faire piller et retrouver sans crédits à la Une d'un magazine...

      Supprimer
  3. bonjour
    je suis desoler mais cette maison ne ce situe pas a la martiniere mais au premier chene
    je le sais car j'ai habité 7 ans la bas en location et que maintenant j'habite a la haute martiniere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, le panneau (différent du Premier Chêne que j'ai aussi vu) indiquait La Martinière lorsque je m'y suis rendu...

      Supprimer
  4. oui peut etre mais je vous certifie que c'est bien le premier chene

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais alors très heureux de voir une photo de la Martinière si vous en possédez une.

      Supprimer