lundi 27 mai 2013

Mère à 54 ans ?

Pays/territoire : Romorantin-Lanthenay, France
(source : Archives départementales du Loir-et-Cher - 5MI194/R27 - p. 504)
Dans mon dernier billet, je parlais d'une mère âgée de 51 ans à la naissance de son enfant Jean Michel. Cette mère, c'est mon ancêtre Marie Jeanne MEIGNAN. Alors de deux choses l'une : soit cette femme est en train de battre le record de la grossesse la plus tardive possible, soit il y a anguille sous roche. Je sais qu'il y a quelques généablogueurs médecins, peut-être pourront-ils m'éclairer.

Le 21 nivôse an VII (10 janvier 1799), Jean PINON se rend à la mairie accompagné de son fils Georges Modeste PINON et de sa belle-fille Madeleine SALMON pour déclarer la naissance de son onzième enfant : Michel Benjamin.

Seulement, il y a un hic : Marie Jeanne MEIGNAN, la mère de l'enfant, a alors 54 ans ! Est-il seulement possible d'être enceinte à cette âge ?

Faubourg d'Orléans à Romorantin où vécurent les Pinon à la fin du XVIIIème siècle
(source : Archives départementales du Loir-et-Cher - 6 Fi 194/242)
Une autre hypothèse vient de germer dans mon esprit : Jean et Marie Jeanne déclareraient cet enfant (et peut-être le précédent) comme le leur, comptant sur la difficulté pour l'officier d'état-civil de comprendre les dates du calendrier républicain, pour cacher la grossesse illégitime d'une de leur fille. Examinons les filles de cette famille :


  • Jeanne Magdeleine est morte à l'âge de 3 ans en 1782.
  • Jeanne Madeleine, sa soeur, née en 1783, ne semble toujours pas mariée à cette époque. Il pourrait s'agir de la mère de cet enfant.
  • Marie Solange se marie en 1809 et donne naissance en 1819 à Adélaïde DEBOUT, qui épousera son cousin germain (et mon ancêtre) en deuxièmes noces Jean Pierre PINON (on reste en famille dans le Loir-et-Cher)
Conclusion, soit Michel Benjamin est le fils illégitime de Jeanne Madeleine PINON, déclaré au nom de ses grands-parents. Soit Marie Jeanne MEIGNAN a vraiment vécu une ultime (?) grossesse à l'âge de 54 ans ...

3 commentaires:

  1. Bon moi j'ai réuni mon staff perso d'obstétrique qui répond que c'est possible, il a déjà vu !
    Le contexte d'une fratrie très nombreuse, donc d'une fécondité assez exceptionnelle ajoute à la vraissemblance, mais ton autre hypothèse tient debout aussi !
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta réactivité Gloria ! Je savais qu'avec un sujet touchant à la maternité, j'aurai une réponse de ta part. Si 11 enfants est une fécondité exceptionnelle, alors mes ancêtres étaient tous féconds car la plupart des fratries sous l'ancien régiment varient entre 10 et 16 enfants pour ma famille.

      Je n'avais jamais entendu dire qu'une femme puisse être enceinte aussi tard, mais j'ai depuis trouvé également un article sur Wikipédia (il faudra que j'y fasse figurer Marie Jeanne Meignan) sur les grossesses tardives : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grossesse_tardive

      Supprimer
  2. Il fallait bien repeupler la France!

    Pas mal, bon article de nos jours on a tout un éventail de moyens contraceptifs..

    Bah, la nature est capable d'autres prodiges comme des naissances espacées d'un mois dans le cas d'un double utérus.., de quoi rendre les généalogistes fou d'incertitudes !

    RépondreSupprimer