mercredi 26 juin 2013

Retour aux sources

Pays/territoire : Jumilhac-le-Grand, France
Depuis quelques temps, je ne suis plus satisfait de mon logiciel Heredis qui met plusieurs minutes parfois à effectuer une tâche lorsque je clique quelque part, ce qui a le don de m'insupporter.

En parallèle, j'observe que Geneanet a effectué de nombreuses et salutaires améliorations dans ses arbres en ligne depuis un an environ. La saisie des actes, certes intuitive d'Heredis, m'a permis de rentrer les information rapidement, mais peut-être un peu trop rapidement.

On le sait, lorsqu'on démarre sa généalogie, on remonte les générations à toute vitesse, impatient de découvrir la suite des aventures de nos aïeux. Seulement, on passe parfois à côté d'informations importantes. Le premier oubli que je viens de réaliser, c'est celui concernant mon arrière-grand-mère, Yvonne Marguerite Marie SUIVRE. C'est d'autant plus touchant que c'est le premier acte que j'ai jamais cherché sur internet lorsque j'ai démarré ma généalogie.

Il y a encore cinq minutes, j'étais persuadé qu'elle s'appelait uniquement Yvonne Marguerite SUIVRE. Et puis, j'ai ajouté son acte de naissance sur Geneanet et j'ai constaté ceci :

(source : Archives départementales de la Dordogne - 5MI12714_008 - p. 24)
Après Yvone Marguerite se trouve une petite croix + qui renvoie à la marge de l'acte dans lequel a été rajouté ceci :

(source : Archives départementales de la Dordogne - 5MI12714_008 - p. 24)

Le nom de Marie a été ajouté en troisième prénom et paraphé par son père Elie SUIVRE. Et j'étais totalement passé à côté depuis 2 ans que j'ai commencé ma généalogie. J'ai donc décidé de profiter de cet élan de motivation pour clarifier et sourcer mon arbre et ne plus passer que par Geneanet.

En effet, en plus de son extrême lenteur, passé les 10 000 individus, Heredis ne fait franchement pas un export Gedcom (les données généalogiques à mettre en ligne) fabuleux. Je me suis donc inspiré de l'arbre de Clément Bècle dont j'ai vu qu'il avait commencé à réaliser des fiches sur ses ancêtres qui contiennent de nombreux renseignements.

(source : Arbre de Clément Bècle, via Geneanet)
Pour moi, en généalogie, le partage est aussi important que la découverte. Et j'ai envie que mes cousins, parents, amis, généalogistes, qui vont consulter mon arbre puissent avoir des renseignements utiles et qui permettent de situer nos ancêtres. Bref, j'avais envie d'un arbre plus propre, plus complet, et avec davantage de renseignements. J'ai donc commencé à réaliser ce genre de fiches.

(source : Arbre familial, via Geneanet)
Ainsi, pour qui consulte la fiche de mon arrière-grand-mère, il y apprendra l'âge et la profession de ses parents, le nom, la profession et l'âge des témoins. Il pourra ainsi situer mieux la sociologie, le voisinage, les amis de cette ancêtre aux moments clefs de sa vie. J'ajouterais également les photos de signatures et les blasons permettant d'illustrer agréablement mon arbre et qui disparaissaient auparavant à chaque mise-à-jour.

Bref, ma décision est prise, adieu Heredis, rebonjour Geneanet. Je vais certes aller plus lentement, mais maintenant que j'ai dégrossi le terrain, je suis persuadé qu'en allant plus lentement je trouverais de nouveaux indices et débloquerais de nouvelles branches. Et en plus, mon arbre sera tout beau et beaucoup plus clair. Et vous, qu'en pensez-vous ? Quel logiciel utilisez-vous et en êtes-vous satisfait ?