lundi 18 novembre 2013

Pierre PERLY, prisonnier au Stalag IV-B

J'étais en train de rentrer des renseignements sur ma famille Perly quand je me suis amusé à taper "Perly"et "Tours" dans Geneanet pour voir si je ne pourrais pas trouver trace de leur boulangerie dans un quelconque annuaire. Et je suis tombé sur une information autrement plus glaçante sur le site Gallica.

(source : ***, Liste officielle n°82 de prisonniers de guerre français, Paris,
Centre national d'information sur les prisonniers de guerre, 1941, p. 50)
Il s'agit bien de mon arrière-grand-père, Pierre Joseph Émile Ernest PERLY, né le 3 avril 1905 à Tours. Voici la première page de ce document en question :


(source : ***, Liste officielle n°82 de prisonniers de guerre français, Paris,
Centre national d'information sur les prisonniers de guerre, 1941, p. 1)
Il s'agit donc d'un document en français édité sous l'occupation nazie de Paris. J'y apprends que mon arrière-grand-père a été prisonnier au Stalag IV-B.

Entrée du Stalag IV-B
(source : LutzBruno, licence CC BY-SA 3.0,
via Wikimedia Commons)
Je me souviens, enfant, d'avoir été chez mon arrière-grand-mère et d'avoir vu la photo d'un homme en uniforme militaire. C'était mon arrière-grand-père et quand j'avais demandé où il était, on m'avait dit qu'il était mort. Dans mon esprit, j'avais alors imaginé qu'il était mort à la guerre, ce qui n'est pas le cas. Mais il avait bien combattu durant la Deuxième Guerre Mondiale. C'est un événement encore si proche de nous, et pourtant, je n'y avais jamais songé, mais nos ancêtres proches ont traversé cette terrible guerre et subit l'occupation nazie.

Rue principale du Stalag IV-B
(source : LutzBruno, licence CC BY-SA 3.0,
via Wikimedia Commons)
Le stalag IV-B est l'un des plus grands camps de prisonniers militaires durant la Deuxième Guerre Mondiale. Il est situé dans la ville de Mühlberg, à l'est de l'Allemagne. Je ne sais pas combien de temps Pierre PERLY a été prisonnier, mais il était en tout cas bien loin de chez lui.


Je ne comprends pas très bien le grade précisé sur le document : "cap.-c.". Le premier signifie certainement capitaine, mais le deuxième "c" ? Capitaine-colonel ? A priori, un tel grade n'existe pas. S'il y a parmi vous un spécialiste des grades pendant la Seconde Guerre Mondiale, je suis preneur.

Il était en tout cas membre du 94e G.S.D. ce qui, d'après mes recherches, signifierait Groupe Sanitaire Divisionnaire. C'est tout à fait probable, car Pierre PERLY était prothésiste dentaire et avait épousé la fille d'un pharmacien.

Mon arrière-grand-père a donc été fait prisonnier dans un Stalag de l'Allemagne nazie. Si quelqu'un connaît la signification de "cap.-c.", n'hésitez pas à m'éclairer sur ce sujet. Et vous, avez-vous retrouvé le parcours de vos ancêtres durant la Seconde Guerre Mondiale ?

Edit : Petite rectification et merci pour vos aides sur Twitter et Google +, le grade de Pierre PERLY était bien évidemment caporal-chef ! Ma méconnaissance des grades militaires ne m'avait pas fait trouver "caporal" avec les seules lettres "cap."Merci à ceux qui m'ont aidé à trouver la solution.

Insigne de caporal-chef
(source : Bilou, licence CC BY-SA 3.0,
via Wikimedia Commons)
Edit (29/12/13) : Grâce à de très nombreuses photos données par mon grand-père et qu'il avait numérisées, je peux partager avec vous deux photographies de mon arrière-grand-père lors de sa captivité au Stalag IV-B à Mühlberg en 1940.

(source : collection personnelle)

Pierre PERLY à droite, infirmier dans le Stalag IV-B
(source : collection personnelle)