jeudi 26 décembre 2013

Les nobles parrains de Louise Agathe ROBINEAU

Aujourd'hui, faisons tomber un cliché de plus sur la Révolution française. En parcourant les registres d'état civil de Cholet, dans le Maine-et-Loire, à la recherche des ancêtres de ma future nièce, j'ai découvert que Louis HUMEAU, dans son acte de mariage avec Monique Michelle BONNIN, est dit veuf de Louise Agathe ROBINEAU.

Louise Agathe ROBINEAU + Louis HUMEAU + Monique Michelle BONNIN
                               |
                                Félix HUMEAU
                               |
                               Alphonse Victor HUMEAU
                              |
                                Le grand-père de mon beau-frère
                             |
                              La mère de mon beau-frère
                            |
                        Mon beau-frère

Au fil de mes recherches, j'ai découvert que Louise Agathe ROBINEAU avait été baptisée dans la commune de Chavagnes-en-Paillers, en 1789. Baptisée en Vendée l'année de la Révolution, l'occasion était trop belle ! Je devais aller jeter un oeil à cet acte, d'autant que je n'ai pas d'ancêtres dans ce département et que je n'avais jamais consulté ce site d'archives.

(source : Archives départementales de la Vendée - AC065 - p. 58)
"L'an Mil Sept Cent quatre vingt neuf et Le vingt Cinq du Mois de janvier a été Baptisée par moi Vicaire Soussigné Loüise Agathe née d'hier du Legitime mariage de pierre Robineau domestique et de Marie guerin Son Epouse de Cette paroisse : Le parain a été Messire pierre alexandre Benjamin Chevalier de tinguy officier au RegiMent de Bourgogne ; et la Maraine demoiselle Emilie Loüise gabrielle de Suzanet qui nous ont été Representés par Etienne guillot domestique qui a signé, et par Charlotte Boudaud qui a declaré ne Le Sçavoir de ce interpellée. Le pere de L'enfant absent."
Voici donc bien des clichés qui tombent sur une noblesse orgueilleuse et riche face à des paysans les détestant et mourant de faim. Le père de Louise Agathe est de condition modeste puisqu'il est dit domestique. Et pourtant, ce sont deux nobles locaux qui sont parrain et marraine. Comme cela ce faisait pour les personnages importants ne pouvant pas forcément se déplacer le jour du baptême, ils sont représentés par deux autres personnes.

Le parrain, Pierre Alexandre Benjamin de TINGUY porte : d'azur à quatre fleurs de lys 2 et 2.

(source : dessin personnel)
La marraine, Émilie Louise Gabrielle de SUZANNET porte : d'azur à trois canettes d'argent, 2 et 1.

(source : dessin personnel)
Comme quoi, il faut toujours modérer la grande histoire officielle par l'histoire des événements courants de la vie des gens de l'époque. Cet acte est la preuve que des liens existaient parfois entre les gens du peuple et la noblesse avant la Révolution. 

Pour l'anecdote, voici les enfants de Louis HUMEAU avec ses deux femmes avec des prénoms parfois originaux.

Louis HUMEAU & Louise Agathe ROBINEAU : 
  • Louis Martial (1810)
  • Agathe (1812)
  • Héloïse Aimée (1814)
  • Paul Marie (1816)
  • Eugénie Victoire (1819)
  • Sidonie Olympe (1821)
Louis HUMEAU et Monique Michelle BONNIN : 
  • Séraphine (1828)
  • Marcellin (1829)
  • Alphonse (1831)
  • Henri Louis (1834)
  • Félix (1836)
  • Séraphie (1839)
  • Alphonsine (1841)