vendredi 7 février 2014

À la recherche du dossier de Légion d'honneur de Georges BRANCHU 2/2

Aujourd'hui, c'était le grand jour. Je me suis rendu aux Archives Nationales pour consulter le dossier que j'avais réservé la semaine dernière. Ce qui est très impressionnant, c'est qu'on nous donne comme ça, en main propre, un carton rempli d'archives.


En ouvrant ce carton, j'ai vraiment pris la portée du mot archives publiques. En effet, on m'a donné ces documents sans difficulté, mais après tout, une partie de ma famille est conservée à l'intérieur. Chaque Français a un morceau de lui conservé dans les archives, c'est pour ça qu'elles nous appartiennent à tous. À l'intérieur de ce carton se trouvait un énorme dossier.


Sur ce dossier figurait la liste que j'avais trouvé sur internet avec le nom de mon arrière-arrière-grand-oncle et les autres portant la lettre B au début de leur nom de famille et qui étaient conservés dans ce dossier. Que des demandes de Légion d'honneur : certaines ayant abouti, d'autres non. Certains dossiers étaient très épais, d'autres vides, d'autre encore ne contenaient qu'une seule feuille.
    

Le dossier de Georges BRANCHU n'était pas très grand, mais j'y ai trouvé trois documents intéressants.

Tout d'abord, une lettre tapée à la machine du Président de la Chambre de Commerce du Mans reprenant la carrière de Georges BRANCHU telle qu'énoncée dans son éloge funèbre et insistant pour qu'on lui décerne la croix de la Légion d'honneur.



S'ensuit une lettre de ce même Président de la Chambre de Commerce au Ministre du Commerce et de l'Industrie le priant de donner la décoration à Georges BRANCHU.


Cette lettre est accompagnée de la carte de visite du sénateur André LEBERT, associée à une mention manuscrite de recommandation.


"André Lebert
Sénateur
membre du conseil supérieur de l'agriculture
vice-président de la commission supérieure des caisses d'épargne
a l'honneur de signaler
très particulièrement à
la haute bienveillance de 
monsieur le ministre du 
Commerce la [...]
demande de distinction
Concernant M. Branchu
Secretaire de la Chambre
de Commerce du Mans"

André LEBERT
(source : site internet du Sénat)
 Pour la petite histoire, André LEBERT, sénateur UDR et maire de Changé, décède en 1942, deux ans après avoir voté les pleins pouvoirs au maréchal PÉTAIN.

Pour terminer le dossier, la lettre de réponse au sénateur probablement en provenance du bureau du ministre ou de la chancellerie de la Légion d'honneur.



La décoration lui avait été finalement accordée, mais il décède avant de la recevoir. Lors du discours de la promotion de 1923, le ministre d'AUBIGNY regrettera que Georges BRANCHU n'ait pu la recevoir. Grâce à cette recherche, j'ai pris goût aux archives et je pense que je m'y rendrais à nouveau, notamment pour consulter le Cabinet des Titres.